GENÈSE 6:1-8

LES NÉPHILIM

Mylpnh

Optimisé pour

Firefox 2

Module Flash requis

 

Placez le curseur au-dessus d'un mot pour en voir la définition - Polices nécessaires

Lire le passage
Chanter ce passage
1 2 3 4 5 6 7 8

 

Traduction - LXX - Quelques références

 

TRADUCTION

1- Il arriva, lorsque se fut multiplié l'homme sur la face de la terre, et que des filles lui furent nées,

2- les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils prirent pour eux femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent.

3- Alors Jéhovah dit: Mon esprit ne restera pas dans l'homme pour toujours, car enfin, l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans.

4- Les Nephilim étaient sur la terre en ces jours-là, et aussi après cela, quand les fils de Dieu vinrent vers les filles de hommes, et qu'elles leur eurent enfanté des hommes forts, qui sont les hommes de renom d'autrefois

5- Jéhovah vit que la méchanceté de l'homme était grande sur la terre, et toute l'inclination des pensées de son coeur n'allait constamment que vers le mal.

6- Et Jéhovah regretta d'avoir fait l'homme sur terre, et il s'affligea en son coeur

7- Et il dit : J'effacerai l'homme que j'ai créé de la surface de la terre, depuis l'homme jusqu'à la bête, jusqu'à l'insecte, et jusqu'à l'oiseau des cieux, car je regrette de les avoir faits.

8- Mais Noé trouva faveur aux yeux de Jéhovah.

Notes

- verset 2 : l'expression Mylah-ynb "fils de Dieu" n'apparaît dans la Bible qu'ici et Gen 6:2,4, Job1:6, 2:1, 38:7. Elle a donc suscité de très nombreux débats, et la tradition textuelle de ce passage l'atteste : on lit tantôt "fils de Dieu", tantôt "anges de Dieu" (Philon, Josèphe, Eusèbe connaissent cette leçon), voire même chez certains réviseurs juifs "fils des dieux". L'hypothèse la plus vraisemblable est qu'il s'agisse d'anges déchus (Jd 1:6-7). Cf Dt 32:8 et 32:43

- verset 3 : yxr Nwdy aly on pourrait croire qu'il s'agit du souffle de Dieu qui anime l'être humain (Gn 2:7). En fait la forme verbale pose quelques problèmes d'interprétation, c'est un terme qui n'apparaît qu'ici : vraisemblablement Nwdy vient du vb Nyd qui signifie exercer un jugement, plaider la cause (être en lutte, contester; puis, rester, demeurer - sens qu'adopte la Sepante en employant katameinew), ce qui est confirmé par la suite "car il n'est que chair".(E. A. Speiser, "YDWN, Gen. 6:3, " JBL 75 [1956]: 126-29)) Ce n'est donc pas la longueur des jours de l'homme dont il est question ici; mais plutôt l'intervalle de temps que Jéhovah va endurer encore avant le déluge.

Mgvb : béchagam, : bé - ché - gam : dans - le fait que - aussi ; LXX to einai : "car après tout il n'est..." - "car enfin, c'est un être de chair, un mortel" - Je vous conseille vivement l'article Notes on Genesis 6:3-4 de Thomas McDaniel pour une explication plausible de cette expression.

- verset 4 : Mylpn Nephilim forme du vb lpn , tomber : les tombés; considéré comme subst : les Néphilim, les géants (lxx gi/gantej). Le terme assyrien naplou signifie "unique en grandeur" et irait dans le même sens que le contexte de ce verset

-Myrbg : hommes forts, et même héros, à mettre en paral. avec son syn. ysna, "hommes-", précisé par Mv, nom: homme de renom, célèbres. Ainsi tout le but de ce verset est de nous expliquer l'origine des divinités païennes ! Et cela cadre parfaitement avec la mythologie grecque, par ex. la légende des Titans

-cf Nb 13:32,33; De 2:10 on l'on rencontre des "géants"... mais peut être faut-il y voir l'exagération d'espions négatifs

- verset 6: Mxny : yinachèm : niphal imparf de Mxn, être désolé, regretter (lat. paenituit): la lxx porte e)nequmh/qh qui signifie "se préoccupa". (Le grec modifie l'idée de l'hébreu selon lequel Dieu 'se repentit' d'avoir fait l'homme. Pour Philon et les Pères, il n'y a pas de 'repentir' en Dieu." - Bible d'Alexandrie, p.697.) 7 occ de cette expression (exacte) dans l'AT : Gen. 6:6; 38:12; Exod. 32:14; 2 Sam. 24:16; 1 Chr. 21:15; Jer. 26:19; Jon. 3:10. Le verbe prend le sens soit de "regretter, repentir" soit "se consoler". "The origin of the root seems to reflect the idea of "breathing deeply," hence the physical display of one's feelings, usually sorrow, compassion, or comfort." (TWOT). Etude complète de ce terme in : H. Van Dyke Parunak, "A Semantic Survey of NHM," Bib 56 (1975): 512-32

buety : yit'atsèv : hithpael imperfectif de bue, "chagriner, affliger ; hitph. s'affliger, s'irriter" (Sander/Trenel); LXX : dienoh/qh, aor. pass. de diaone/omai : "méditer" (!)

 

SEPTANTE

1 kai. evge,neto h`ni,ka h;rxanto oi` a;nqrwpoi polloi. gi,nesqai evpi. th/j gh/j kai. qugate,rej evgenh,qhsan auvtoi/j

2 ivdo,ntej de. oi` ui`oi. tou/ qeou/ ta.j qugate,raj tw/n avnqrw,pwn o[ti kalai, eivsin e;labon e`autoi/j gunai/kaj avpo. pasw/n w-n evxele,xanto

3 kai. ei=pen ku,rioj o` qeo,j ouv mh. katamei,nh| to. pneu/ma, mou evn toi/j avnqrw,poij tou,toij eivj to.n aivw/na dia. to. ei=nai auvtou.j sa,rkaj e;sontai de. ai` h`me,rai auvtw/n e`kato.n ei;kosi e;th

4 oi` de. gi,gantej h=san evpi. th/j gh/j evn tai/j h`me,raij evkei,naij kai. metV evkei/no w`j a'n eivseporeu,onto oi` ui`oi. tou/ qeou/ pro.j ta.j qugate,raj tw/n avnqrw,pwn kai. evgennw/san e`autoi/j evkei/noi h=san oi` gi,gantej oi` avpV aivw/noj oi` a;nqrwpoi oi` ovnomastoi,

5 ivdw.n de. ku,rioj o` qeo.j o[ti evplhqu,nqhsan ai` kaki,ai tw/n avnqrw,pwn evpi. th/j gh/j kai. pa/j tij dianoei/tai evn th/| kardi,a| auvtou/ evpimelw/j evpi. ta. ponhra. pa,saj ta.j h`me,raj

6 kai. evnequmh,qh o` qeo.j o[ti evpoi,hsen to.n a;nqrwpon evpi. th/j gh/j kai. dienoh,qh

7 kai. ei=pen o` qeo,j avpalei,yw to.n a;nqrwpon o]n evpoi,hsa avpo. prosw,pou th/j gh/j avpo. avnqrw,pou e[wj kth,nouj kai. avpo. e`rpetw/n e[wj tw/n peteinw/n tou/ ouvranou/ o[ti evqumw,qhn o[ti evpoi,hsa auvtou,j

8 Nwe de. eu-ren ca,rin evnanti,on kuri,ou tou/ qeou/

Lire le passage

QUELQUES REFERENCES

Ces articles ne réflètent pas nécessairement mes opinions ou analyses. Ils ont sélectionnés pour proposer un panorama des interprétations actuelles sur les sujets les plus intéressants, curieux ou polémiques.

- The ‘Sons of God’ (Genesis 6:1-4) in the Early Church (Robert I Bradshaw)

- The Sons of God and the Daughters of Men (Genesis 6:1-8) (Bob Deffinbaugh, Th.M.)

- Lyle Eslinger, "A Contextual Identification of the bene ha'elohim and the banuth ha'adam in Genesis 6:1-4," Journal for the Study of the Old Testament 13 (1979) 65-73.

- Michael S. Heiser, "Deuteronomy 32:8 and the Sons of God," Bibliotheca Sacra 158: 629 (2001): 52-74

- Genesis 6 - Who Were the "Sons of God"? (Bryan T. Huie)

- Who Were the Sons of God in Genesis 6? (David Livingston, Ph.D)

- Robert C. Newman, "The Ancient Exegesis of Genesis 6:2,4," Grace Theological Journal 5.1 (1984): 13-36

 

 

Les polices nécessaires sont pour l'hébreu Olbheb, et pour le grec SPIonic / Bwgrkn pc -mac